Ces petites et grandes vertus pour sublimer la vie conjugale

Le mariage est une union sacrée et il est essentiel de sublimer la vie conjugale pour le bonheur du couple. Avoir un mariage durable et rempli de paix est le souhait de plusieurs personnes. Toutefois, il faut y travailler dur, à la fois en tant que partenaire et en tant qu’individu. Si vous et votre partenaire êtes prêts à faire les efforts nécessaires, vous pouvez avoir un mariage épanouissant. Découvrez dans cet article comment sublimer la vie conjugale.


La patience


sublimer-vie-conjugale

La patience est l’aboutissement de l’hymne à l’amour. Elle est la clé pour sublimer la vie conjugale. La patience n’est pas seulement une question d’endurance. C’est la capacité à être lent à la colère ; elle donne à l’autre l’opportunité de se repentir.


Avoir de la patience ne signifie pas toujours pardonner les abus ou tolérer les agressions physiques. Les problèmes surgissent lorsque vous idolâtrez les relations et exigez que les autres soient parfaits. Vous vous placez au centre et vous attendez à ce que seule votre volonté soit accomplie. Cela vous rend impatient et agressif.


La patience, c’est reconnaître que l’autre a le droit d’être ce qu’il est et de s’y soumettre. Peu importe s’il est un fardeau, si sa façon d’être et de penser vous gêne, s’il n’est pas tout ce que vous voulez qu’il soit.


L’amour implique toujours une profonde compassion et conduit à accepter l’autre comme faisant partie de ce monde. Cela, même s’il se comporte différemment de ce que vous souhaitez. Vous pouvez organiser, par exemple, une séance détente afin de consolider votre relation de couple.


Le don de soi

Sublimer la vie conjugale est grandement question d’amour. Le sens du verbe « aimer » en hébreu est d’expérimenter la noblesse et la grandeur. Il s’agit de se donner complètement, et cela, sans mesure, librement, pour la seule joie de faire le bien, de donner et de servir.


Mais comment un tel don ne pourrait-il pas conduire à l’oubli de soi et au renouvellement des structures de domination et de violence ? Sur le plan psychologique, l’amour de soi est primordial, mais le don de soi à l’autre est prioritaire.


Toutefois, il est important de noter que si l’amour est unilatéral, il peut conduire à l’orgueil, à la colère et au ressentiment. Le vrai don est une manière sensible d’être attentif à l’autre personne et à sa présence.


La chasteté


La chasteté est une vertu qui permet aux couples d’ordonner, d’équilibrer et de nourrir toutes les dimensions de l’amour. C’est une vertu, car elle ne limite pas l’amour d’un couple à une seule dimension.


La chasteté n’agit pas contre le désir sexuel. Au contraire, comme de nombreux moyens de relaxation, elle enrichit et complète toutes les autres dimensions de l’amour (émotionnelle, personnelle et spirituelle).


La chasteté est une vertu libératrice et humaine. Elle vous libère de l'esclavage, de l’excitation et de l’instinct. Elle vous apprend à respecter la dignité et la liberté de l’autre. Elle vous donne les moyens de vous opposer et de résister à la tentation.


Elle vous permet de porter sur les autres un regard pur, libérateur et enrichissant. L’autre n’est pas à moi. Elle permet au couple de maintenir le sens de son activité conjugale, non pas comme un accomplissement du désir, mais comme un don total.


Ainsi, la chasteté est une force, un ciment, une amorce de croissance pour la construction d’un amour conjugal solide et durable. La chasteté ne limite pas l’amour. Au contraire, elle lui permet de grandir, de se dépasser et de devenir plus complet.


Le pardon


Le pardon est un signe de réussite de la vie conjugale. En effet, le péché est une démonstration des limites humaines. Par conséquent, les choses n’iront pas toujours bien entre un homme et sa femme. Néanmoins, ces derniers doivent surmonter cette difficulté.


Alors, y a-t-il une autre solution que le pardon si vous voulez rester ensemble ? Devez-vous dire que vous ne pouvez pas pardonner parce que vous ne pouvez pas oublier les erreurs de l’autre ?


Le pardon n’est pas la même chose que l’oubli. Il s’agit également de savoir comment réagir au mauvais comportement de l’autre, plutôt que de fermer les yeux et de s’en accommoder.


Vous pardonnez aux autres parce que vous savez que vous êtes vous-même faible et pécheur. Vous devez être capable de vous condamner vous-même avant de condamner l’autre. Il est important que chacun assume humblement la responsabilité de ses propres actes.


Humainement parlant, le pardon n’est pas une chose facile. Il faut donc savoir aller plus haut en s’appuyant sur le pardon divin pour sublimer la vie conjugale.

6 vues0 commentaire
01.46.22.43.77